La Poste mise sur la modernisation afin de répondre aux défis de la gestion urbaine

Après avoir connu une augmentation importante de nombre de Colissimo à traiter en 2018 (335 millions, dont près de 72 millions en Île-de-France, contre respectivement 275 millions et 53 millions en 2015), surtout en raison de la croissance de l’e‑commerce, La Poste a décidé d’investir 120 millions d’euros dans le développement de son réseau de tri et de livraison des colis en Île-de-France et de contribuer à une logistique urbaine innovante.

Ainsi, deux nouvelles plates-formes industrielles d’une superficie totale de 40 000 m² vont être construites d’ici à 2021, alors que deux nouvelles plates-formes de livraison seront mises en service dès 2019. Une troisième, combinant la livraison et le tri des colis internationaux, ouvrira par ailleurs d’ici à 2021.
Les plates-formes industrielles actuelles desservant l’Île-de-France subiront d’importants travaux de modernisation pour pouvoir accueillir davantage de colis.

Par ailleurs, le transport des colis sera optimisé grâce à de nouveaux matériels et processus correspondant aux derniers standards logistiques mondiaux, dont les caisses mobiles, lesquelles peuvent emporter 30 % de colis en plus et permettent de réduire les émissions de CO2 de 15 000 tonnes par an.
Afin de mieux gérer la livraison du dernier kilomètre, La Poste va renouveler son parc automobile en y introduisant une soixantaine de véhicules électriques ou au gaz naturel dès cette année. Elle prévoit d’utiliser 100 % de moyens décarbonés pour les livraisons dans Paris intra-muros à l’horizon 2024.

Ecologistics

Ecologistics

Par la rédaction de Ecologistics.
Associant des articles d’analyse spécialisés et des entretiens de décideurs économiques et politiques, EcoLogistics est aujourd’hui la seule revue française entièrement consacrée à l’innovation dans le secteur de la logistique et du transport.

Elle traite tout à la fois de la révolution technologique des drones en matière de transport de marchandises, du stockage 4.0 et de l’intelligence artificielle comme outil d’aide à la décision logistique. La revue aborde également l’ensemble des problématiques relatives à la transition énergétique du secteur transport avec une valorisation des ENR et des moteurs innovants, tous véhicules de transport(s) confondus : GNV/bioGNV, hydrogène, électrique…

L’informatique (logiciels WMS/TMS) est également valorisée et, plus globalement, la transition numérique s’avère être au cœur de nos prérogatives.

Ecologistics est partenaire d’un grand nombre d’événements professionnels en France et en Europe (industrie, supply chain, transport, e-commerce, etc.), offrant à ses annonceurs une surface de diffusion large et unique auprès d’un public cible constitué d’acteurs et de décideurs de la filière.