Les espaces vides des emballages pèsent lourd

Le récent rapport de la société britannique DS Smith, spécialisée dans l’emballage en carton et en plastique, réalisé en partenariat avec Forbes Insights, démontre que près d’un quart des conteneurs maritimes transportent du vide. Réduire ces espaces vides, équivalant à 61 millions de conteneurs par an, ferait économiser 122 millions de tonnes d’émissions annuelles de CO2 et près de 46 milliards de dollars.

La situation serait plus grave dans l’e-commerce, car le vide représente près de 45-50 % des emballages et atteint 60 % dans le cas des produits en verre.
En dehors du coût économique et écologique, ces espaces inutilisés engendrent des coûts supplémentaires dus au transport terrestre, au gaspillage de matière et aux déchets produits.

Quelles sont les raisons de l’existence de ces espaces inutilisés dans les emballages ? Le rapport cite l’usage par les e-commerçants (à l’exception de quelques entreprises comme Metro, Unilever, Bed, Bath and Beyond, Peapod…) de cartons standards surdimensionnés dont les espaces vides sont comblés par des coussins d’air, du papier ou du polystyrène ; mais aussi le coût engendré par le choix d’emballages plus efficients, que 59 % des 370 cadres dirigeants interrogés considèrent comme prohibitif, sans tenir compte des économies parallèlement engendrées.

Pourtant, les jeunes générations sont de plus en plus exigeantes du point de vue de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises et considèrent que les déchets d’emballage représentent un problème environnemental majeur.

Ecologistics

Ecologistics

Par la rédaction de Ecologistics.
Associant des articles d’analyse spécialisés et des entretiens de décideurs économiques et politiques, EcoLogistics est aujourd’hui la seule revue française entièrement consacrée à l’innovation dans le secteur de la logistique et du transport.

Elle traite tout à la fois de la révolution technologique des drones en matière de transport de marchandises, du stockage 4.0 et de l’intelligence artificielle comme outil d’aide à la décision logistique. La revue aborde également l’ensemble des problématiques relatives à la transition énergétique du secteur transport avec une valorisation des ENR et des moteurs innovants, tous véhicules de transport(s) confondus : GNV/bioGNV, hydrogène, électrique…

L’informatique (logiciels WMS/TMS) est également valorisée et, plus globalement, la transition numérique s’avère être au cœur de nos prérogatives.

Ecologistics est partenaire d’un grand nombre d’événements professionnels en France et en Europe (industrie, supply chain, transport, e-commerce, etc.), offrant à ses annonceurs une surface de diffusion large et unique auprès d’un public cible constitué d’acteurs et de décideurs de la filière.

Agenda

avril 2020
Pas d'événement actuellement programmé.