Arc Vector : la moto du futur « made in UK »

Présentée lors du salon EICMA de Milan en 2018, la Vector est un petit bijou de design, de motorisation et de technologie. Considérée comme la moto du futur, cette machine faite sur mesure est 100 % électrique et surtout dotée d’une intelligence artificielle.

Le succès rencontré à Milan a poussé le constructeur (dirigé par Mark Truman, ancien responsable du White Space de Jaguar, la division recherche de la marque) à investir massivement dans les infrastructures. Un nouveau site de production sera ainsi installé juste en face d’Aston Martin, autre marque légendaire du Royaume-Uni. L’usine aura sa propre piste d’essais, une piste d’atterrissage pour hélicoptère et, bien sûr, un club dans la pure tradition britannique. Pour compléter un sponsoring de prestige avec Rolls-Royce et Jaguar, les dirigeants ont décidé de lancer une opération de crowfunding pour dynamiser rapidement la société.
 
En revanche, cette moto ne sera pas pour tout le monde : 90 000 livres sterling, tout de même, soit 114 000 euros. Au niveau des performances, la Vector n’a rien à envier à ses homologues thermiques : 0 à 100 kilomètres/heure en 3,1 secondes grâce à un moteur 399 volts et 133 chevaux. La vitesse est bridée à 247 kilomètres/heure. Le poids est également surprenant : 220 kilos seulement, grâce à des pièces en aluminium, en titane et en carbone. Cet engin est en fait réalisé sur mesure avec des matériaux issus de l’aérospatial et de l’industrie du luxe, avec du bois précieux et du cuir. L’autonomie ? Plus de 440 kilomètres. C’est exceptionnel pour une moto électrique de ce type. Enfin, la recharge est ultrarapide : 40 minutes.
 
Le sur-mesure est également de mise pour le casque et la veste, réalisés d’après un scan du pilote. Ces deux outils sont également connectés aux caméras, capteurs et radars sur la moto. Comme pour certains casques militaires (ce casque utilise d’ailleurs les technologies militaires), toutes les données recueillies (angle mort, vitesse, GPS…) sont affichées sur la visière. La veste est composée de plusieurs capteurs haptiques (système tactilo-kinésthésique physique) qui, par exemple, augmentent la protection du corps lors des phases d’accélération : une véritable armure modulable selon les conditions.
 
L’autre atout technologique est l’intégration d’une intelligence artificielle qui permet de piloter la Vector de trois manières : le mode « urbain » pour la ville ; les modes « sport » et « euphoric » pour la conduite sur route ou sur circuit.
 
Vu l’intérêt pour cette Vector lors du salon EICMA, la société Arc vient d’ouvrir les premières précommandes pour 399 exemplaires, avec une livraison au mois de juillet 2020. Car le temps est compté. En effet, d’autres constructeurs ont également misé sur l’électrique de luxe : BMW, Harley-Davidson, mais surtout Curtiss Motorcycles et sa 100 % électrique Zeus, aux lignes très épurées mais très américaines, qui dispose de 450 kilomètres d’autonomie.
De l’autre côté de l’Atlantique, en France, la société Lazareth mise sur un tout autre produit : la moto volante LMV 496, électrique, mais disposant d’un réservoir de kérosène totalement masqué par une carrosserie en composite au design magnifique. Le luxe et la démesure à la française.

Smart Mobility

Smart Mobility

Par la rédaction de Smart Mobility.
Le nouveau média français de référence consacré au développement de la filière mobilité et des villes intelligentes (smart cities) à destination des acteurs économiques et industriels, des pouvoirs publics (ministères, collectivités territoriales…) et des grands relais d’opinion.

Son contenu aborde la mobilité dans toutes ses composantes (automobiles, deux-roues, transports collectifs, etc.) dans une approche résolument globale qui s’articule autour de 5 piliers :

· Technologie : actualité des dernières innovations de la filière et veille technologique, étude des nouveaux concepts et de leurs supports numériques (informatique embarquée, intelligence artificielle, 5G, etc.)

· Société : étude des nouvelles pratiques de mobilité urbaine et de leur environnement réglementaire, nouveaux modes d’utilisation et de consommation des équipements de transport (autopartage, covoiturage, développement des offres d’abonnement, nouvelles offres de mobilité géographique, etc.)

· RSE : problématique du transport de personnes à mobilité réduite (personnes âgées, en situation de handicap), mobilité au sein des entreprises, etc.

· Environnement : mise en avant des énergies de demain – hybride, électricité, hydrogène, GNV et bioGNV – dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable

· Territoires : mise en lumière des nouvelles approches durables – transport urbain/rural –, mais également des filières et pratiques innovantes misant sur les nouvelles infrastructures (smart cities, smart villages…)

Smart Mobility est partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, et bénéficie d’un accord de diffusion avec les plus importants salons professionnels du secteur.