Pollution de l’air : plus de 500 000 morts par an en Europe

La plupart des Européens sont exposés à une qualité de l’air assez médiocre. Sur 520 400 décès prématurés enregistrés dans 41 pays européens en 2014, quatre sur cinq (428 000) étaient directement liés aux particules fines présentes dans l’air.
Les poussières microscopiques sont principalement générées par la combustion de carburants fossiles et jugés nocifs par l’Organisation mondiale de la santé. Outre ces particules, 78 000 décès sont liés au dioxyde d’azote – notamment libéré par les voitures – et à l’ozone.

Pourtant, on constate une légère amélioration : de nombreux gouvernements européens, et en particulier les villes, montrent l’exemple et protègent la santé des personnes en améliorant la qualité de l’air.

Parmi les pays de l’Union européenne où les décès liés à la pollution sont le plus élevés, on trouve l’Allemagne – également pays le plus peuplé d’Europe – avec 81 160 décès, devant l’Italie et le Royaume-Uni. Le pays le plus exposé reste cependant la Pologne qui se trouve au quatrième rang en nombre de décès, avec une population pourtant moins importante. La France est cinquième, juste derrière la Pologne, avec 45 840 décès.

Les données récoltées dans les stations de surveillance ont montré qu’en 2015 82 % de la population urbaine était exposée à des niveaux de particules fines, contre 85 % en 2013. Un véritable enjeu de santé publique, auquel Bruxelles compte s’attaquer.

Green Innovation

Green Innovation

Par la rédaction du magazine GREEN INNOVATION.
Créé en 2013, le magazine est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales. Océanologues, climatologues, biologistes, géographes ou économistes, tous sont animés par le même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.