Le plan solaire méditerranéen après les printemps arabes

Lancé par le président Nicolas Sarkozy en 2008, le Plan solaire méditerranéen avait pour objectif de renforcer la production d’énergie solaire sur le pourtour méditerranéen (Maghreb et Moyen-Orient).

Le coût total du projet (qui devait se réaliser en trois étapes entre 2009 et 2020) avait été estimé entre 38 et 46 milliards d’euros et la phase pilote avait débuté en 2009-2010.

Selon plusieurs observateurs, après les printemps arabes et en raison de l’éviction des principaux piliers du projet (Zine el-Abidine ben Ali en Tunisie et Hosni Moubarak en Égypte), l’avenir de l’Union pour la Méditerranée et du Plan solaire méditerranéen serait menacé.

De nouvelles mesures sont attendues dans les mois à venir afin de redynamiser ce projet, qui ne constitue plus vraiment une priorité pour les populations concernées, compte tenu des bouleversements politiques en cours.

Illustration : ferme solaire (© DR)

Green Innovation

Green Innovation

Par la rédaction du magazine GREEN INNOVATION.
Créé en 2013, le magazine est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales. Océanologues, climatologues, biologistes, géographes ou économistes, tous sont animés par le même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Add comment